>Accueil

Webinaire

L'internationalisation de l'enseignement supérieur

AFTER LAB : Jimmy STEFLe mercredi 15 juillet, Jimmy STEF viendra faire un discours sur l'internationalisation de l'enseignement supérieur sous forme de webinaire pour la réunion du French Lab.
Cet événement est totalement gratuit et se déroulera sous forme de webinaire. Le lien vous sera envoyé un jour avant par la Chambre de Commerce à votre adresse email.

 

L'internationalisation de l'enseignement supérieur est un phénomène mondial qui figure aujourd'hui dans tous les programmes politiques des gouvernements et dans toutes les stratégies des universités de classe mondiale dans le monde entier. La mobilité des étudiants s'est ainsi développée de manière exponentielle vers des pays historiquement reconnus pour former des étudiants et des talents internationaux, comme les États-Unis, le Royaume-Uni, le Canada et la France. Pourtant, les pays d'Asie du Sud-Est, en particulier Singapour et la Malaisie, développent des stratégies intenses pour attirer et apparaître comme des pays importateurs d'éducation et pour s'établir en tant que centres d'excellence mondiaux. Comment ces nouveaux acteurs se positionnent-ils sur ce marché international de l'éducation ultra-compétitif ? Cette course à l'attraction des étudiants et à la diffusion de modèles éducatifs n'est-elle pas devenue un enjeu géopolitique, géostratégique et économique profond des Etats ? Nous nous concentrerons dans cette discussion, à partir de l'exemple de l'enseignement supérieur singapourien.

Jimmy STEF est doctorant en sociologie au CNRS. Il est actuellement membre de deux laboratoires de recherche français : L'Unité de recherche "Migrations et Société" (URMIS) de l'Université de Paris et de l'Université Côte d'Azur, et l'Institut de recherche sur l'Asie du Sud-Est contemporaine (IRASEC) à Bangkok, en Thaïlande. Il prépare une thèse intitulée "L'internationalisation de l'enseignement supérieur en Asie du Sud-Est". Entre éducation transnationale, privatisation et constitution d'élites locales et internationales : le cas de Singapour et de la Malaisie". (depuis 2018).