Accueil > Français > L’Institut > Nous rejoindre

Bourses de terrain

L’IRASEC met à concours chaque année deux bourses d’aide à la recherche sur le terrain. Ces bourses s’adressent à des doctorant.e.s français ou étrangers (inscrits dans une université française) poursuivant des recherches sur l’Asie du Sud-Est contemporaine. Elles sont destinées à mener des enquêtes de terrain sur la thématique du doctorat ou à approfondir des recherches déjà engagées en thèse. Les problématiques doivent apporter une perspective originale et novatrice sur l’Asie du Sud-Est, relevant des champs disciplinaires couverts par les activités de recherche de l’IRASEC [ici mettre un lien vers la page où sont présentés les axes de recherches].

La sélection et l’examen des candidatures ainsi que le désignation des lauréat.es est de la responsabilité du Conseil de laboratoire, souverain en la matière. Chaque bourse comprend une allocation forfaitaire de 3 000 euros payable en un versement unique à la signature du contrat.

Le/la boursier.ière s’engage à soumettre dans les six mois après son terrain une note de recherche. Celle-ci sera, après acceptation et un éventuel travail d’édition scientifique, publiée sur le site de l’IRASEC dans la rubrique « Notes de l’IRASEC ». Ce texte n’est pas un rapport de terrain, mais un véritable petit travail de recherche, destiné à contribuer à la formation du/de la boursier.ière

Les lauréat.e.s des bourses deviennent de facto doctorant.e.s/post-doctorant.e.s associé.e.s à l’IRASEC pendant deux ans. Ils peuvent, s’ils le souhaitent, être accueilli.e.s dans les locaux de l’IRASEC à Bangkok et participer aux activités du laboratoire, dont le séminaire de recherche.

Calendrier des candidatures :
De janvier à fin mars : réception des dossiers de candidature (voir détails ci-dessous).
Avril : classement des dossiers par le Conseil de laboratoire de l’IRASEC et résultats annoncés fin avril / début mai à tous les candidats.
Mai/Juin : signature de la convention, début de la bourse et virement de 3 000 euros.

Dossier de candidature :

  • curriculum vitae détaillé
  • description du projet de recherche individuel (5 pages – 2 500 à 3 000 mots max) : état de l’art, programme de recherche et bibliographie succincte.
  • lettre de recommandation (directeur/trice de thèse et éventuellement, d’une autre personnalité scientifique).
  • carte d’étudiant ou attestation d’inscription en doctorat.
  • le cas échéant, copie des dernières publications.

Le dossier complet sera adressé par courriel conjointement à la direction (jerome.samuel@irasec.com) et à la direction adjointe (gabriel.facal@irasec.com)
Date d’envoi des candidatures : du 1er janvier au 31 mars de chaque année.

Depuis leur création en 2009, les bourses de terrain de l’IRASEC ont été octroyées à 30 doctorants et postdoctorants :

  • 2022 - Audrey FARAL, Doctorante en géographie à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (Laboratoire de Géographie Physique) : Île paradisiaque ou porte de l’enfer ? Approche géomorphologique et géohistorique des catastrophes naturelles à Bali au XVIIIe siècle (Indonésie)
  • 2022 - Zoé A. LAMBERT, Doctorante en géographie à l’Université Grenoble-Alpes (laboratoire Pacte) : La « nature » comme dispositif smart de la « ville durable » néolibérale. Quels enjeux écologiques et politiques de l’instrumentalisation du végétal à Montréal (Canada) et à Petaling Jaya (Malaisie) ?
  • 2021 - Sarah KERBOAS, Doctorante en Anthropologie (Université Jean Jaurès, Toulouse) : Représentations, discours et pratiques des aidés : une approche anthropologique du volontourisme au Cambodge
  • 2021 - Many NORNG, Doctorante en Sciences du langage (INALCO, Paris) : Dictionnaire khmer unilingue de l’Institut Bouddhique comme instrument de réflexion sur la normalisation linguistique au Cambodge (1900-2018) 
  • 2021 - Andar NUBOWO, Doctorant en Philosophie et épistémologie (ENS Lyon – IAO) : La genèse d’un Islam du juste milieu : une sociohistoire des courants de l’islam progressiste indonésien 
  • 2020 - Clara JULLIEN, Doctorante en aménagement (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Géographie-Cités UMR 8504) : Le refuge urbain : l’insertion urbaine des déplacés environnementaux au Vietnam - (Bourse « Environnement et développement durable »)
  • 2020 - Adélaïde MARTIN, Doctorante en Science politique (Université Paris Nanterre (UPN)) : Sociologie des élites politico-administratives cambodgiennes internationalisées (1970-2021)
  • 2020 - Juliette SENDRA, Doctorante en Anthropologie sociale et culturelle (École Doctorale 355 « Espaces, Cultures et Sociétés », Université d’Aix- Marseille) : Politiques de développement contre soutenabilité sociale, éducative et environnementale. Approche comparée d’un village touristique et d’un village agricole voisins à Java (Gunung Kidul, Indonésie)
  • 2019 - Gloria Truly ESTRELITA, Doctorante en histoire, EHESS - Centre Asie du Sud-Est (CASE/UMR 8170) : Le programme social du Cardinal : l’église catholique indonésienne, l’islam et le mouvement anti-communiste (1969-1981) - (2019)
  • 2019 - Clara GILBERT, Doctorante en anthropologie, EHESS – CASE : Pluralisme religieux et arts de la performance : étude des pratiques syncrétiques de l’islam javanais au sein du théâtre masqué wayang topèng à Java Centre - (2019)
  • 2018 - Nicolas LAINÉRapport à la nature et rapport à autrui chez les Tai-Lue au Laos : le cas du buffle et de l’éléphant
  • 2018 - Louise PERRODINDe l’ancrage dans l’informalité des Rohingyas en Malaisie 
  • 2017 - Gwenn PULLIAT (Docteur en géographie humaine, sociale et économique à l’université Paris Ouest Nanterre - ATER à Aix Marseille Université) : "Diffusion de la ville et sécurité alimentaire : l’agriculture périurbaine à Hanoi"
  • 2017 - Isabelle WILHELM (Doctorante en anthropologie à l’ université de Strasbourg) : "Les migrants lao de France : enjeux et impacts de leurs actions de développement en milieu rural laotien".
  • 2016 - Adeline MARTINEZ (Doctorante – anthropologie – Université d’Aix-Marseille ) : Risque et développement : Réinstallation post-catastrophe naturelle dans la région du volcan Merapi (Java centre, Indonésie).
  • 2016 - Bethsabée SOURIS (doctorante –Science politique- University College of London) : L’influence des groupes ethniques transnationaux sur les conflits ethniques : Le cas de l’Union Nationale Karen en Birmanie.
  • 2015 - Amel FARHAT : « Les systèmes de transports transnationaux entre Johor et Singapour ».
  • 2015 - Julia TICHIT : « Frontières et trajectoires au sein des communautés agricoles de Metro Manilla (Les Philippines) ».
  • 2014 - Marie Lan NGUYEN-LEROY bénéficie d’une aide à la recherche sur un projet intitulé « La réforme foncière : un enjeu sécuritaire. Approches comparatives du Laos, du Viêt Nam et du Cambodge ».
  • 2014 - Souvanxay PHETCHANPHENG : « Formation et insertion socioprofessionnelles des novices et des jeunes bouddhistes dans les réseaux transnationaux (Thaïlande, Laos et Chine du Sud) ».
  • 2013 - Baptiste BAUGIN sur un projet intitulé « Les exilés timorais et leur retour : formation d’une élite nationale ».
  • 2013 - Nicolas LAINEZ sur un projet intitulé « Crédit informel et logiques sociales dans le delta du Mékong ».
  • 2012 - Danielle TAN sur un projet intitulé « Le réveil du dragon et des Nâgas. Les nouveaux enjeux géopolitiques et socio-économiques de l’expansion chinoise en Asie du Sud-Est ».
  • 2012 - Clément MUSIL sur un projet intitulé « La scène de la coopération urbaine au Viêt Nam. Le jeu de l’accommodation et de la prescription ».
  • 2012 - Hui-yeon KIM sur un projet intitulé « Le pentecôtisme coréen à l’épreuve de la transnationalisation : le cas de l’Église du Plein Évangile de Cho Yonggi en Asie du Sud-Est ».
  • 2011 - Delphine ALLÈS sur un projet intitulé « La recomposition des politiques internationales sous l’effet du facteur religieux (cas indonésien et malaisien) ».
  • 2011 - Gabriel FACAL sur un projet intitulé « Les organisations de type paramilitaire dans la province de Banten (Indonésie) liées aux groupes islamiques ».
  • 2010 - Alban SCIASCIA sur un projet intitulé « La sécurisation portuaire en Asie du Sud-Est : les exemples de Belawan et Port Klang ».
  • 2010 - Christophe VIGNE sur un projet intitulé « La République du Viêt Nam et les exilés vietnamiens ; l’aboutissement d’une politique de nationalisme transnational ».
  • 2009 - Audrey BARON-GUTTY sur un projet intitulé « L’impact de la mondialisation sur les politiques éducatives en Thaïlande ».